A la Une

Une messagerie sécurisée entre patients et pharmaciens ouverte depuis lundi

Par
Publié le 24/05/2023
Article réservé aux abonnés

Un nouveau canal de communication entre les patients et leur pharmacien a été ouvert lundi par l'assurance-maladie depuis « Mon espace santé ». Philippe Besset, président de la FSPF, incite les confrères à s'emparer de cet outil, et surtout à surveiller la nouvelle boîte mail sur leur écran. Il se pourrait qu'un patient ait déposé son ordonnance via cette messagerie sécurisée.

Depuis lundi, les pharmaciens - s'ils sont équipés d'un logiciel Ségur - voient s'afficher une petite enveloppe rouge en haut de leur écran. Sur chaque poste de l'officine, cette boîte aux lettres « organisationnelle » permet un dialogue avec les patients depuis leur espace santé, qu'ils se connectent sur le site ou sur l'appli.

Chaque français dispose en effet depuis juillet 2022 de son espace santé et d'une adresse mail composée des treize chiffres de son numéro de sécurité sociale suivis de « @patient.mssante.fr ». Ce dispositif, bien loin du gadget, offre la possibilité à chaque assuré de dialoguer avec son pharmacien via une messagerie sécurisée de santé (MSS). Le patient peut ainsi envoyer une ordonnance ou un message à toute pharmacie dans laquelle il a obtenu des médicaments remboursés dans l'année. Le pharmacien, en retour, peut communiquer avec le patient.

« Les pharmaciens doivent connaître cette innovation et être attentifs à l'apparition du signal sur leur écran. Dans le cas contraire, ils pourraient passer à côté d'une commande ou d'un message d'un patient », avertit Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Cette innovation de l'assurance-maladie est, selon lui, un premier pas vers l'ordonnance électronique. Et une avancée par rapport à d'autres systèmes de transmission des prescriptions tels que proposé par Doctolib, puisqu'il est intégré au LGO. Tous les formats d'ordonnance sont possibles : ordonnance déposée par le médecin sur le DMP ou photographiée par le patient. Le président de la FSPF rappelle que les pharmaciens sont les seuls professionnels de santé à avoir accepté d'être contactés directement par leurs patients. « Les médecins ou les autres professionnels de santé ont voulu rester à l'initiative de la démarche envers le patient », ajoute-t-il déclarant que la pharmacie « est une porte ouverte sur la santé. »


Source : lequotidiendupharmacien.fr