Trafic de faux médicaments : le cerveau condamné

Par
Publié le 06/04/2017
Tribunal

Tribunal

L'organisateur d'un vaste réseau d'importation de médicaments contrefaits, fabriqués en Chine et écoulés à travers l'Europe, vient d'être condamné à 5 ans de prison.

Gérant de la société Multiscope Trading, installée sur l'Ile Maurice, Arnaud Bellavoine avait été interpellé en octobre 2012 en Espagne, suspecté d'être à la tête d'un vaste trafic de faux médicaments. Il vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Marseille à 5 ans de prison pour « blanchiment de contrefaçon », délit aggravé par le risque pour la santé que ces produits ont fait courir à des patients européens. Les juges ont également prononcé la confiscation de sa villa située à Marbella (Espagne) acquise 1,8 million d'euros.

« J'étais avide d'argent, j'avais de gros soucis financiers », avait-il avoué, fin mars, devant le tribunal, reconnaissant pour la première fois avoir introduit dans les circuits de distribution européens agréés plusieurs tonnes de médicaments au principe actif grandement sous-dosé, absent, voire remplacé par du sucre. « J'ai eu l'idée du Plavix et du Zyprexa, c'était des trucs très à la mode et de gros volumes étaient prescrits en Europe », avait-il expliqué à l'audience.

En 2006 et 2007, d'importantes saisies de ces deux médicaments avaient été opérées aux Émirats Arabes Unis, en Suisse et en Angleterre, ce dernier pays étant celui où les contrefaçons ont été largement diffusées auprès des patients.

Arnaud Bellavoine faisait fabriquer ces médicaments contrefaits dans une usine d'État chinoise située à Tianjan, dont le responsable, Kevin Xu, a été interpellé aux États-Unis et condamné à six ans et demi de prison. Catherine Koubi, chargée de l'acheminement des médicaments falsifiés depuis Singapour jusqu'en Europe, a, elle, été condamnée à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis, à une amende de 50 000 euros et à une interdiction de gérer durant dix ans. Les trois prévenus devront également verser à Sanofi (fabricant du Plavix) plus de 500 000 euros.

Avec l'AFP.


Source : lequotidiendupharmacien.fr